OppA
--Forum de la Oppa FS--

En construction . ! :)





 
AccueilS'enregistrerConnexion
OppA Saranghee
Le Site de Junnadict, vraiment GéniaL, avec beaucoup de news sur nos oppa&Co!!!
YG Family & Co


http://ygfamily-co.eklablog.com/

Le Jardin Secret d'Hong-Gi
Une Fan de Dramas & Films Asiatiques...


Partagez | 
 

 Les geishas芸者

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin kads
Admin
avatar

Messages : 1882
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Les geishas芸者   Lun 12 Avr - 9:05

Les geishas
芸者
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Etymologie

Le mot « geisha » ou 芸者 est, comme vous pouvez le constater, composer de deux « kanjis » (caractère japonais) : « gei » signifiant art, et « sha » signifiant personne. Une « geisha » est donc, littéralement, une personne qui pratique les arts.
Le monde dans lequel les geishas évoluent se nomme le « haryukai » qui peut se traduire par le « monde des fleurs et des saules ». Pourquoi ce nom ? Car l’on dit des geishas qu’elles se doivent d’avoir la grâce et la délicatesse d’une fleur tout en étant souples (donc diplomates) comme un saule.

Vocabulaire

Danna : protecteur officiel d’une geisha
Hanamachi : signifiant littéralement « ville fleur », c’est le quartier réservé aux geishas et eux maisons de thé qu’elles fréquentent
Maiko : apprentie geisha
Mizuage : étape importante s’il en est dans la vie de la geisha puisque cette cérémonie marque la fin de l’apprentissage de la maiko. La maiko devient geisha
Obebe : kimono porté par les geishas, décolleté dans le dos
Obi : ceinture large nouée sur le kimono
Ochaya : maison de thé (« cha » = thé)
Okasan: mère, ici patronne de l'okiya
Okiya : maison à laquelle une geisha ou une maiko est rattachée
Onee san : « grande sœur », dans ce contexte, geisha aguerrie prenant une maiko sous son aile

Un « petit » bout d’histoire…

Cela peut paraître étrange, mais les premières « geishas » étaient…des hommes ! C’est au début du 18ième siècle (1712) qu’apparaissent les premières geishas, et ce, suite à l’ouverture des premières maisons de thé dans les quartiers des plaisirs, à Kyoto, ville où elles sont, encore de nos jours, les plus représentées.
Mais pourquoi des hommes ? Et bien, les premières (premiers ?) geishas sont nées grâce aux changements des « taikomochi », qui étaient, au Japon, ce que les bouffons du Moyen Âge étaient à l’Europe. Les bouffons européens étaient, eux aussi, des hommes. Le travail de ces « hommes geishas » ne différait en rien de celui des geishas tel que nous le connaissons : ils se devaient de divertir les clients des maisons de thé au moyen des arts (musique, chant,…).

C’est seulement vers 1750 que l’on voit apparaître les premières « femmes geishas », qui étaient d’ailleurs littéralement appelées comme cela. Leur nombre a rapidement augmenté pour dépasser celui des « hommes geishas ». Cinquante ans plus tard, les hommes geishas avaient disparu totalement.

Une loi datant de 1779 indique que seules les prostituées avaient des relations sexuelles avec leur client, et non les geishas.

En 1842, une réforme interdit la prostitution dans les quartiers de plaisirs, les geishas, travaillant dans ces quartiers, se virent donc contraintes de stopper leurs activités. Mais cette « trève » ne dura que neuf ans, et les quartiers susmentionnés rouvrirent en 1851.

Fin de ce siècle, le gouvernement nippon décida de régulariser le travail des geishas et fixa alors des tarifs officiels. Cette régularisation visait également à garder un certain contrôle des « personnes des arts ».

Avec l’arrivée de l’occidentalisation, dans les années 1920 - 1930, certaines geishas (dansu geishas) commencèrent à s’habiller à la mode de chez nous, mais d’autres, farouchement opposées à ce concept, militèrent jalousement pour conserver leur tradition et le style vestimentaire qui leur était propres.

La Seconde Guerre Mondiale eut, elle aussi, son impact sur le monde du divertissement dirigé par les geishas : les quartiers où elles travaillaient ont été fermé et elles furent envoyées dans les usines afin de soutenir la guerre à leur manière pendant que les hommes étaient sur le front.

Fin des années 50, une loi interdisant totalement la prostitution dans les quartiers de plaisir mit enfin les geishas dans une catégorie totalement à part de la prostitution.

A Kyoto, au début des années 60, la « Fondation pour le développement des arts et musiques traditionnels », là où les geishas sont formées de nos jours, comptait 65 apprenties geishas ou maikos. Ce nombre a dramatiquement chuté en 1975 pour atteindre seulement 28 maikos…

En 2008, on dénombrait une petite centaine d’apprenties geishas. Ce renouveau d’engouement pourrait s’expliquer par la diffusion d’informations grâce aux outils modernes de communication (internet, reportages télévisés, livres traitant du sujet, blogs personnels de geishas,…).
Maquillage et habillement

Maquillage

Comme vous avez certainement déjà pu le constater, le maquillage des geishas est très spécial.

Au moyen d’une brosse de bambou, elles étalent une pâte que l’on pourrait comparer à du fond de teint sur leur visage et leur cou, préalablement protégés par de l’huile (bintsuke-abura). C’est la poudre de riz qui leur donne cette teinte.

Le cou, bien que maquillé, ne l’est qu’en partie ; en effet, une parcelle de peau est visible et non maquillée. Cette partie non maquillée prend souvent la forme d’un « V » ou d’un « W », selon que c’est une maiko ou une geisha.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La maiko se maquille le coup en laissant apparaître la forme d’un « W », contrairement à la geisha dont la forme est un « V ».


Au niveau des yeux, ces derniers sont soulignés au moyen de bâton de charbon et de fard rose tandis que leur lèvres et joues sont maquillées de rose ou de rouge. La maiko ne se maquille que la lèvre supérieure. Quand elle devient geisha, sa bouche entière est maquillée.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le maquillage est lui aussi affaire d’âge : les geishas ayant trente ans révolus ne sont plus que légèrement fardées, voire plus du tout.

Les anciennes geishas se reconnaissent aisément à leur visage sillonné par de profondes rides. Ces rides étaient provoquées par le fond de teint qui, autrefois, contenait du plomb.
Habillement

Toute geisha qui se respecte se doit de porter le « obebe », kimono décolleté dans le dos, tissé et peint à la main et dont la couleur varie selon la saison et l’âge de celle qui le porte. Les geishas de plus de trente ans portent des couleurs plus discrètes tandis que leurs cadettes se dirigent vers des couleurs plus affirmées. Le prix d’un kimono de bonne qualité peut atteindre la somme rondelette de 6 000 euros.

Il est bon de savoir que, peu importe la taille de la personne qui porte le kimono, ce dernier est de taille unique, en forme de « T », et son drapé ne réside que dans l’art raffiné de l’habillage. C’est pour cette raison que les geishas se font souvent aider par un « habilleur »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le obi, la large ceinture de soie nouée dans le dos et mesurant plusieurs mètres, s’attache de façon différente selon l’âge de la maiko ou de la geisha : nœud en tambour pour la geisha, et nœud en traine pour la maiko (la fin du obi atteignant presque le sol). Ce type de obi, noué dans le dos, permettait, en un regard, de différencier une geisha d’une prostituée, cette dernière nouant le obi sous la poitrine dans un souci pratique : elle pouvait, dès lors, enlever et renouer le obi plus aisément et plus vite.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au niveau des sous-vêtements, la geisha ne porte qu’un simple koshimaki (couvre-hanches) ainsi qu’une combinaison de soie qui doit être assortie aux couleurs du kimono (la combinaison étant apparente au niveau des chevilles et du cou).

Leurs pieds sont chaussés de geta, des sandales de bois sur des chaussettes blanches, tabi, cousues de manière à séparer le gros orteil des autres orteils.
Cheveux

Les geishas sont coiffées d’un chignon, chignon qui diffère selon que c’est un chignon de maiko, qui sera alors en forme de pêche fendue en deux et séparée par un ruban rouge (couleur rappelant son statut de maiko), ou de geisha qui sera, lui plus sobre. Les chignons des maikos ou geishas est souvent agrémenté de peignes, de broches, de rubans,…
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Afin de ne pas abîmer cette coiffure qui peut prendre des heures au niveau de la confection, les geishas ou maikos dorment, non pas sur un oreiller, mais sur un takamakura, un « repose-nuque ». D’ailleurs, au moment de leur premier « vrai » chignon, du riz cru est étalé autour de ce repose-nuque…Si, le lendemain matin, la geisha ou la maiko n’a pas de grain de riz parsemant se chevelure, elle est sur la bonne voie…Si le contraire se passe, le chignon doit être reconfectionné dans sa totalité et l’expérience du riz, renouvelée.

Les arts pratiqués par les geishas

Le mot « geisha », étymologiquement, signifiant « personne des arts », nous ne pouvions pas passer à côté de quelques explications sur les arts pratiqués par ces personnes qui les incarnent.

Selon la tradition nippone, c’est le « sixième jour du sixième mois de la sixième année » d’une jeune enfant que commence l’apprentissage des arts pour devenir une geisha accomplie.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les geishas maitrisent : différents instruments de musique (shamisen, flûte japonaise, tambours traditionnels), la cérémonie du thé, l’ikebana (art de la composition florale), la poésie, la littérature japonaise, l’art de la conversation et la danse traditionnelle, souvent avec un éventail (ce dernier art sera la spécialisation des geishas les plus belles et gracieuses).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les geishas maitrisent également l’art de boire (si l’on peut appeler cela de cette façon) : avec ses clients, la geisha joue par exemple à celui qui boira le plus.

La vie d’une geisha

Chaque geisha est directement attachée à une okiya, même si elle n’y vit pas forcément. Un quartier constitué de plusieurs okiyas est appelé hanamachi (les hanamachis les plus célèbres étant ceux de Gion et Ponto-chō à Kyoto).

L’organigramme de l’okiya se présente comme suit, de la personne la plus importante à celle « la moins importante » : « okasan » ou la mère, la patronne de l’okiya, les « onee san » ou grandes sœurs qui sont les geishas confirmées, les « maikos » ou furures geishas et enfin la ou les assistantes qui seront les futures maikos.

Ces maisons de geishas sont strictement féminines, aucun homme n’est autorisé à y entrer, exception faite des coiffeurs et habilleurs de ces dames.

Deux opportunités de vie s’offre à la geisha : soit elle est indépendante de son okiya, soit elle vit dans son okiya. Si elle choisit la voix de l’indépendance, elle vivra dans son propre appartement et gardera la presque totalité de ses gains de geisha mais devra se fournir ses propres kimonos et accessoires. Pour cela, une geisha aura besoin d’un protecteur ou « danna » qui pourra subvenir a ses besoins (kimonos, appartement, dépenses de tous les jours,…). Si elle prend la décision de vivre au sein de l’okiya, elle reversera une grande partie de son salaire à l’okiya qui prendra en charge l’achat de kimonos et d’accessoires.

Vivant dans l’okiya ou autonome, la geisha est tenue de tenir tout le hanamachi au courant des étapes de sa vie : mizuage, fin de sa formation,…

Pour devenir geisha, une maiko doit se lier avec une geisha confirmée. Durant, cette cérémonie s’appelant « san san ku do », les deux femmes boivent trois gorgées de sake. C’est également au cours de ce cérémonial que la maiko choisi son nom de future geisha (souvent aidée par sa onee san).

Concernant l’okiya elle-même, elle est donnée en héritage à une des geishas composant l’okiya. Cette geisha sera soit la fille naturelle de l’ancienne okasan, soit une des geishas particulièrement douée ayant été préalablement adoptée par l’okasan.

Abordons maintenant la question de la vie personnelle de l’« artiste » : elle n’en a pas. Elle peut avoir une relation suivie avec un de ses clients, MAIS elle doit impérativement rester discrète quant à cette relation sous peine de jeter le discrédit sur la réputation de son okiya. Si par contre, elle désire se marier, c’est tout à fait envisageable, mais elle devra alors quitter le métier de geisha.


Ce monde de geishas, souvent abordé dans la littérature ou au cinéma, peut faire rêver. Il ne faut pas moins en oublier que c’est un métier à part entière, avec ses avantages et ses inconvénients. Aujourd’hui, peu de jeunes filles se lancent dans la formation pour entrer dans l’univers des arts, ce qui fait que le métier des geishas pourrait bien disparaître et ne devenir qu’un souvenir…
Revenir en haut Aller en bas
http://oppa.forumperso.com
PHG_Gigi
Admin
avatar

Messages : 652
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Les geishas芸者   Ven 16 Avr - 22:22

Très belle article !
Les geishas sont vraiment fascinantes,
C'est vraiment tout un art, une discipline rigoureuse...

_________________
Mon Petit Bonheur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
http://phg-jardinsecret.jimdo.com/
Admin kads
Admin
avatar

Messages : 1882
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les geishas芸者   Ven 16 Avr - 23:13

j'ai toujours été fasciné par les geichas!!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://oppa.forumperso.com
junaddict

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 24
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Les geishas芸者   Ven 28 Mai - 10:30

Wouah il est génial ton article. Les geishas sont vraiment fascinantes comme tu dis le truc du repose nuque ça doit être horrible. Mais c'est bien que ça ne se perde pas complètement et qu'il y a encore des jeunes pour reprendre le flambeau.
Revenir en haut Aller en bas
http://oppa-saranghee.over-blog.fr/
Admin kads
Admin
avatar

Messages : 1882
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les geishas芸者   Mar 1 Juin - 9:22

C'est pas moi qui ai écrit l'article mais oui l'article est trop génial!!!^^oui le truc du repose nuc aigo!!! Mad

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://oppa.forumperso.com
junaddict

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 24
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Les geishas芸者   Mar 1 Juin - 9:28

En plus le lendemain tu dois avoir pleins de courbatures xD
Revenir en haut Aller en bas
http://oppa-saranghee.over-blog.fr/
Admin kads
Admin
avatar

Messages : 1882
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les geishas芸者   Mar 1 Juin - 9:35

Serrieux, c'est chaud!!!!!!!!!! tongue

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://oppa.forumperso.com
junaddict

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 24
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Les geishas芸者   Mar 1 Juin - 9:36

De toute manière moi les geishas je les admire mais pour rien au monde j'aurais voulut en devenir une !
Revenir en haut Aller en bas
http://oppa-saranghee.over-blog.fr/
Admin kads
Admin
avatar

Messages : 1882
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les geishas芸者   Mar 1 Juin - 9:46

qui sait!!! j'aurais bien aimé faire ça juste un jour pour voir un peu!!!!!!!!!sans couché biensure!lol

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://oppa.forumperso.com
junaddict

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 24
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Les geishas芸者   Mar 1 Juin - 9:52

Ouias mais alors juste un jour pas plus parce que en gros elles peuvent avoir aucun sentiment ni rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://oppa-saranghee.over-blog.fr/
Admin kads
Admin
avatar

Messages : 1882
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les geishas芸者   Mar 1 Juin - 10:07

mdrrrrr je casserai le mythe et je révellerais ma relation avec jun ki oppa! kiss

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://oppa.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les geishas芸者   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les geishas芸者
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OppA :: ~ Asia To Europe ~-
Sauter vers: